Contra Rebirth

 

Contra ReBirth

Après un temps de réflexion, se basant sur les recettes des concurrents grâce aux nouveaux services de téléchargement, Konami se décide enfin de se lancer dans la course au rétro et à la dématèrialisation. L'occasion à ses classiques de refaire surface, ainsi il commence avec sa license phare, Gradius, développé par le studio M2 (en étroite collaboration avec Konami) et continue dans sa lancée avec Contra, toujours développé par le même studio mais avec Nobuya Nakazato aux commandes, l'occasion de se remémorer l'âge d'or des 16-bits.

Ne vous attendez pas à vous retrouver avec de la "HD" comme on en voit sur Xboxlive Arcade et PSN, Konami joue résolument la carte du retro avec des graphismes tout ce qu'il y a de plus 16-bits, le service de Nintendo (Wiiware) correspond donc parfaitement à ce parti pris. C'est ainsi que le 12 mai 2009, Contra Rebirth est disponible sur la plate-forme de téléchargement japonaise (n'espérez pas le voir rapidement chez nous) pour la modique somme de 1000 wiipoints. La question est: Les mérite t-il vraiment ces points?

Comme dit précédemment, les graphismes nous rappellent aisément les productions sur SuperNintendo et Megadrive de l'époque, Konami joue sur notre fibre nostagique pour notre plus grand plaisir (pourvu que l'on soit un tant soit peu nostalgique évidemment). Certains reprocheront un peu de vide dans les décors...De un, c'est un wiiware et les wiiware ne sont pas spécialement réputés pour leurs détails graphiques qui tuent (au mieux pour leur originalité à la World of Goo), de deux le budget aloué à l'équipe pour créer le jeu a du être certainement moindre par rapport a un Contra III ou Shattered Soldier alors on arrête de chercher la petite bête et on regarde les graphismes pour ce qu'ils sont: Résolument rétro. Après une séquence d'introduction (Malheureusement je ne peux pour le moment vous renseigner sur l'histoire du jeu, la faute à mes connaissances inexistantes en japonais) entrons dans le jeu proprement dit, on commence sur une sélection de personnages (à noter le retour de Jubei Yagyu de Neo Contra), deux sont à débloquer, après cela, on se rend compte que ces personnages ressemblent fortement à ceux de Contra Hard Corps (je n'en dis pas plus, à voir de découvrir pourquoi). On arrive au premier stage, une station orbitale avec comme musique l'ultra connue Jungle Jam, ça explose de partout, comme dans Hard Corps, le vaisseau, les ennemis, une véritable orgie de déflagrations en tout genre. Après un boss quelque peu original on continue dans le deuxième et surprise, la ville assiégée par les aliens comme dans Alien Wars (et jusque dans la musique puisqu'on a encore affaire à un remix, urban warfare). Je m'arrête là pour ce qui est des stages, les trois autres (oui parce que le jeu ne contient que cinq stages avec un true last boss) sont pour la plupart inspirés des épisodes 16-bit.

On commence avec la sulfateuse de base (à la Alien Wars je vous rassure) et on retrouve ses power-up fétiches (spread shot, laser et homing) même si certains manquent à l'appel. Le jeu est plus ou moins dur selon si vous vous accordez 3 ou 7 vies, vous connaissant vous allez commencer avec 3 vies et foncer dans le tas sans réfléchir, erreur fatale! En effet, voici le seul et unique Contra où l'on ne gagne pas de vies supplémentaires, sacrilège me direz vous mais les développeurs ont surement remarqué que le jeu aurait été un peu trop simple avec un système de vies supp...alors libre à vous d'en baver avec 3 malheureuses vies ou passer directement à 7 parce que vous n'aimez pas vous prendre le chou sur un jeu artificiellement difficile (à noter que les crédits sont illimités). Un mode hard est disponible ainsi qu'un mode nightmare. Vous trouviez le mode hard de Contra III trop difficile? Vous allez être servis! Ces modes rajoutent des ennemis devenus encore plus agressifs et des boulettes, beaucoup de boulettes, surtout en nightmare. A réserver aux acharnés.

En ce qui concerne les musiques, c'est simple, ce sont toutes des remix de très bonne facture (principalement composées par Manabu Namiki qui possède une certaine experience avec les shoot), ça va de Contra à Super C, en passant par Operation C, Alien Wars et Hard Corps, il n'est pas rare d'avoir 3 musiques (en plus de celle du boss) par stage! On en profite pour mettre la stéréo à fond!

Contra ReBirth est un retour aux sources très raffraichissant. Si Contra 4 s'inspirait allègrement des épisodes 8-bits, ce Rebirth est un joli mix entre Alien Wars et Hard Corps, le meilleur des 16-bits quoiqu'un peu court (vous me direz, Contra III ne comporte que 6 stages et pourtant il reste un hit). Un Contra très sympathique, un wiiware indispensable.

Màj du 04/09/2009: Contra Rebirth est sorti en Europe le temps pour moi d'apporter quelques précisions. L'histoire part dans tout les sens, ils ont essayé de faire un scénario à un jeu qui n'en a pas besoin et ça donne....un truc incompréhensible. Aussi le chef des Neo Salamander représenté en général fasciste à petite moustache (hum) dans la version japonaise à été remplacé par une salamandre, censure ou un meilleur respect de l'histoire? Voila pour les seules différences connues entre la japonaise et l'européenne. Ah j'oubliais, la version wiiware européenne dispose d'un mode "debug" qui vous permet de cheater le jeu à mort, maintenant ne comptez pas sur moi pour vous dire comment débloquer ce mode.

Verdict:

-Graphismes: *** [Du rétro 16-bit joli à regarder même si ça ne casse pas des briques, des boss toujours aussi gros (et toujours aussi originaux) et une profusion d'explosion]

-Gameplay: **** [Tout comme dans Alien Wars on lock son personnages, on change d'armes, on grimpe, on saute, bref tout ce qui fait de Contra, un Contra]

-Bande son: **** [Que des remix mais des bons remix, bruitages quelconque et voix inspirées de Contra 4]

 

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (5)

1. Pierrot 25/06/2009

Lol j'avais pas vu que tu avais fait la critique , sinon j'ai vu le speed run de ce dernier et il promet un mix entre hardcorps et alien wars ca c'est prométeur!!!
Des boss qui font honneur a la saga ( retour du red falcon , armée de Kimkoh , de la bonne zic ( meme si je trouve que le theme du combat contre le robot de HC revient trop souvent ) , breff tout pour plaire il faut que je me l'attrape d'une maniere ou d'une autre

2. xesbeth 26/06/2009

Faut que j'essaye de me renseigner un peu plus sur l'histoire mais d'après ce que certains disent c'est un gros Hors Sujet (en fait l'histoire sur situe durant le premier épisode, pas de red falcon mais l'armée des Neo Salamander (sic!), Jubei Yagyu de Neo Contra et pas de Lance Bean). Je pense que je vais le ranger dans la section spin-off finalement.

ps: Si tu as une wii en firmware 4.0 il y a un moyen de le récupérer mais c'est pas vraiment légal....De toute façon c'est le seul moyen pour pouvoir y jouer à moins de posséder une wii jap, Contra Rebirth n'est pas près de sortir un jour en europe (ou alors dans 1 ou 2 ans!).

3. Pierrot 05/07/2009

Commenca c'est avant le Red Falcon ?
Par contre il devrait sortir en aout en europe ;)

4. Rudy 04/08/2009

"Rebirth est un mix parfait entre Alien Wars et Hard Corps"

!!! Mes 2 épisodes préférés ! Il me le faut, svp comment fait-on pour le télécharger ? Merci.

5. Pierrot 06/08/2009

Meme question , comment le télécharger sur Pc ? :-P

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site