Contra Legacy of War


Contra Legacy of War

Ere playstation, la "3D" devient la nouvelle norme vidéoludique: T'etais pas en 3D? Tu dégageais. A quelques exceptions près, toutes les grandes saga qui ont commencé en 2D finissent par passer à la moulinette 3D, certaines supportent assez bien le changement, d'autres sont tout simplement massacrées. Alors quand Konami of America décide de confier le développement de Contra à une boite occidentale (Appaloosa Interactive) le tout en 3D afin de correspondre aux tendances du marché, forcément, cela n'augure rien de bon.

Cinématique d'intro, en image de synthèse propre a la période playstation, nous dévoile le grand méchant à la couleur verdâtre et à l'accent communiste. Déjà un constat s'impose: On se croirait dans un gros nanar. Mais on est confiant, on continue. Ecran de sélection des personnages, au nombre de 4 (mutant, robot mâle, ray poward, robot femelle), influence Hard Corps, bon ok, sauf que leur armement diffère trop peu l'un de l'autre, bon tant pis. Premier level...ouch la 3D qui pique, niveau cité en ruine que l'on commence à bien connaitre avec la musique de Contra III (remixée pour l'occasion). Le héros est en 2D, cela a le mérite de pouvoir le différencier plus facilement du reste de tas de polygones informes, il peut bloquer son tir tout en continuant de bouger, bon point, il peut sauter mais ses sauts, en plus de ne pas faire des salto typique à Contra, sont beaucoup trop approximatifs; c'est trop à gauche, trop à droite, trop rapide, etc....si bien que pour l'esquive c'est nul et pour les phases de plate-forme c'est pire, c'est le gameplay qui en prend un sacré coup.


Le jeu possède son respawn (ou résurrection) d'ennemis comme tout les contra, sauf qu'il sont trop nombreux, si bien que l'on doit faire face aux tourelles, aux satellites et aux soldats (qui tirent tous des boulettes évidemment), tout ça en même temps, chaque hit et c'est une vie de perdue ainsi que son arme spéciale (spread shot, lance flammes ou homing) pour en revenir à la sulfateuse de base. Dans un Contra bien fait cela donne un jeu difficile mais faisable, dans celui-ci c'est abusé, la perte d'une certaine arme à un certain moment et c'est le game over assuré. A vous les joies de tout recommencer depuis le début du stage. Aussi les boss qui se révèleront être plutôt simple à battre avec le homing mais impossible avec la sulfateuse.Voila qui ne nous donne pas plus envie de continuer l'aventure...

Legacy of war n'est pas jouable, pas joli à regarder, les musiques sont banales quand elles ne sont pas carrément absentes....Certes c'est le premier Contra à être en 3D, mais est-ce que cela suffit à tout lui pardonner? Non certainement pas, pourquoi ne pas avoir gardé une bon gameplay 2D des familles le tout profitant de la puissance de la playstation (comme Strider 2 par exemple)? Ah oui c'est vrai, la 3D c'est vendeur. Legacy of war est un Contra raté.



Graphismes: * [De la 3D playsation vide si ce n'est moche]

Gameplay: ** [Lock&run qui apporte quelque chose à la saga, le reste est à jeter]

Bande son: * [Musiques inexistantes, bruitages quelconques]


1 vote. Moyenne 3.00 sur 5.

Commentaires (1)

1. Julien 05/07/2008

Pas mal, mais difficulté trop élevée! D'ailleurs, Konami a remédié a ce problème avec le système de sauvegarde de la Playstation. Il y a des lunettes 3D vendues avec le jeu pour le mode 3D. A part ça, le jeu a 5 niveaux (il me semble) très courts! Pour les persos, on a que des nouveaux, mis a part Ray de Contra Hard Corps. Le niveau 2 étant assez long, on a au milieu du niveau 2 bornes d'arcades pour ne pas s'ennuyer sur ce long niveau: Galaxian dans un nouveau format et un jeu de tank a la pac man. Bref, un bon jeu pour rigoler un coup, mais abominablement difficile!

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site