Contra Force





Contra Force

Replaçons nous dans le contexte, nous sommes en 1992, le Contra fan aperçoit dans une boutique Contra Force, il se dit « chouette! La chasse au Red Falcon continue! ». On peut imaginer sa déception quand rentré chez lui, il découvre la supercherie. Oui nous avons bien affaire là au plus gros Hors Sujet de la saga.

Oubliez Bill Rizer, Lance bean et autre Red Falcon, remplacez les par 4 mecs sortis de nulle part et une méchante organisation secrète qui a kidnappé le chef de la gentille organisation. Adieu alien visqueux, bonjour humain terroriste…ben oui, quitte à faire un gros HS autant le faire jusqu’au bout n’est-ce pas? Alors on se balade dans des hangars, des avions, des ports…Bon au moins si c’était propre graphiquement, il aurait au moins ça pour le sauver, et bien non! Deux ennemis à l’écran et vous avez un bel hymne aux ralentissements, bref vous jouez tout le jeu au ralenti accompagné de jolis bugs graphiques.



Vous l’aurez compris, on a pas vraiment un bon jeu en face de nous, surtout qu’avec Contra on était plutôt habitués à la perfection du jeu d’action. Ici rien, vous passez votre temps à essayer d’esquiver les boulettes avec les ralentissements à la Matrix (le fun en moins) et vous admirez votre perso s’envoler lentement dans les airs jusqu’à s’écraser comme une vulgaire matière fécale après s’être malencontreusement tapé une boulette dans l’œil. Vous changez de perso (oui parce que les 4 mecs ont 2 vies chacun), et vous vous rendez compte que vous pouvez avoir un coéquipier en lui donnant des ordres! Bien entendu il passera son temps a crever avec son IA de moule avariée, franchement vous vous attendiez à quoi? Ah, une barre de power up à la Gradius! On récupère des valisettes (les power-up) et on sélectionne son arme, plus ou moins efficace, et différente pour chaque perso. Mais à quoi bon? Vous allez crever, vous retrouvez votre vieille arme de base et tout ces efforts pour rien. La musique? Sympathique, mais encore rien a voir avec Contra.

Bon finalement, il y a quelque chose à en tirer? Je vous repondrais franchement NON! Entre le HS et les ralentissements, ce jeu est une honte. Pire, il déshonore son titre! S’il s’appelait autre que Contra, ça n’aurait été qu’une bouse de plus rapidement oubliée dans cette jungle vidéoludique, malheureusement Konami dans ses « éclairs de génie » en a décidé autrement, alors oubliez le, ce n’est pas pour rien que ce jeu ait fait un bide total.

Verdict:
-Graphismes: **
> C’est joli certes, mais ou est l’esprit de Contra là-dedans?
-Gameplay/Maniabilité: *
> Tout ce qu’un jeu peut avoir de pire réunit en une cartouche.
-Musique/Son: **
> Rien a signaler.


 




Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site