Contra et le cinéma

 

 

Tout d'abords, le cinéma a-t-il inspiré le jeu vidéo? La réponse est évidemment oui, il était facile à l'époque d'aller au cinéma et d'en ressortir avec plein d'idées dans la tête, et pour ceux qui ont été impressionnés par tel ou tel film de retranscrire l'ambiance dans un jeu vidéo et ainsi passer de spectateur à acteur. Exceptés les produits exploitant officiellement la licence d'un film, on peut retrouver quelques sources d'inspiration dans certains jeux comme Metroid et Alien, Zelda et Excalibur, Perfect Dark et Blade Runner, Castlevania et Dracula et j'en passe...Comme vous l'avez remarqué, ces jeux s'inspirent mais ne reprennent pas tel quel les éléments d'un film, question de copyright évidemment. Pour en revenir au sujet principal à savoir Contra et le cinéma, il est amusant de relever toutes les sources d'inspirations plus ou moins visibles dans le jeu, inspirations qui seront listées ci-dessous et une chose est sûre: elles sont nombreuses! Contra est le parfait exemple du jeu d'action SF qui rend hommage aux grands classiques du 7ème art.

 

ALIEN

 

 

Une des références les plus évidentes dés qu'on atteint l'Alien Hive. Alien avait tellement marqué son époque qu'il est devenu une des références les plus utilisées dans le monde du jeu vidéo. Il faut dire que les développeurs pouvait difficilement faire mieux après avoir vu la bête, le monstre parfait.

 

RedFalcon/AlienQueen

 

Ils sont gros, effrayant et ont de longues dents, voila qui peut facilement caractériser les deux monstres. Même rôle (mère pondeuse), même design torturé, mélange d'organique et mécanique très connus des fans de Giger, la forme du RedFalcon correspond à peu de choses près à la reine, en fait la seule chose qui les différencient sont les yeux du RedFalcon sans cela nous étions en présence de la réplique exacte de la tête de la reine. Les deux bestioles constituent également de boss final que ce soit dans le jeu ou dans le film.

 

Xenomorph

 

 

Le monstre ultime, celui qu'on a pas forcément envie de rencontrer sans une bonne sulfateuse sous la main. Cette créature vous a traumatisé depuis votre plus tendre enfance? Réjouissez-vous, Contra vous offre la possibilité de dézinguer son ersatz rose aux yeux verts, même design et mêmes intentions: vous faire la peau et tout comme dans le film ces bestioles ont tendance à sortir de partout et en grand nombre comme pour protéger quelque chose...la fin est proche, faites chauffer le spread shot!

 

Facehugger

 

Bouh la vilaine bête qui saute partout pour mieux vous parasiter. Voila une des rares choses qui garde le même design, sorte d'araignée géante à la longue queue (les esprits pervers sont priés de sortir). Faible résistance mais difficile à viser sans le précieux tir étendu, qui dit facehugger dit forcément...

 

Eggs

 

Les oeufs, véritable nids à saloperies, si dans le film ces oeufs ne contiennent qu'un parasite, dans le jeu c'est à l'infini! Une élimination rapide du problème peut vous être salvateur.

 

PREDATOR

 

Bill Rizer / Major Dutch

 

Le rapprochement le plus évident de tout le jeu, tout concorde, celui qui s'est occuppé de la jaquette NES s'est tout bonnement inspiré de l'affiche du film, ni plus ni moins. Il est amusant de remarquer qu'il a tout repris dans les moindres détails, même position, même regards, même tenue, même coupe de cheveux en brosse, la seule différence réside dans l'ajout du bandana à la Rambo sur la jaquette nes (au cas ou vous ne l'auriez pas remarqué...). Maintenant on sait qui aurait jouer le Bill Rizer original sur grand écran...

 

Jungle

 

Là ou tout a commencé...Epaisse forêt tropicale remplis de pièges et de soldats (non pas de Predator à signaler)  prêt à passer à la moulinette. Un niveau qui deviendra récurrent. Notez que la jungle fait également partie du décor de Rambo II.

 

RAMBO

 

Lance Bean / John Rambo

 

Bandana rouge, un flingue à la main, le regards vide, oui nous avons bien en face de nous la copie de l'autre "muscle man" des années 80, le bien nommé Rambo la brute, ou le bourrin c'est comme vous voulez. La différence étant que dans Contra on tue pas du petit vietnamien, sinon ils ont bien la même idée en tête: Tout péter. Comme dit plus haut, le duo Schwarzie/Stallone dans le film Contra aurait fait des émules.

 

L'hélicoptère

 

Petit détail qui peut sembler insignifiant mais c'est quand même dans cet appareil que les deux héros, que ce soit dans Contra ou dans les films, débutent leurs aventures. Un appareil qui en dit long sur la personnalité des personnages.

 

TERMINATOR

 

 

Autre représentant de la SF, le Terminator, squelette de métal inoxydable qui n'a qu'un but: Détruire la race humaine. Bon par la suite il deviendra un gentil robot mais dans le jeu il reste le boss qui prend l'écran entier avec quelques attaques que même le véritable Terminator pourrait lui envier!

 

INDEPENDANCE DAY

 

 

On finit en beauté avec la scéne apocalyptique de l'intro de Contra III, la "Alien Wars" prend donc tout son sens après cette grosse branlée de la part des E.T, sauf que pour nous sauver on a droit à Bill et Lance et non pas Will Smith et Jeff Goldblum (de bons acteurs mais désolé, pour sauver le monde ça ne fait pas très sèrieux...de toute façon ce film est une farce).

 

 

"Alien is a copyright of the Twentieth Century Fox"

"Predator is a copyright of the Twentieth Century Fox"

"Independance Day is a copyright of Twentieth Century Fox"

"Rambo is a copyright of Tristar Picture"

"Terminator is a copyright of Metro-Goldwyn-Mayer Studios"

 

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (1)

1. Pierrot 26/10/2008

Excellent dossier mec
Tu aurais dus aussi parler des Terminator en générales vu que dans Contra 4 il y en a une armée entière . Mais ce n'est pas bien grave .

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site